Thursday, August 10, 2017

Les sept têtes du dragon vert

L'Union européenne contre-traditionnelle est en marche


Dans les années trente, l’action occulte d'une société ultra-secrète a provoqué un cataclysme mondial. De nos jours, cette société extrêmement puissante serait toujours active en Europe. Ses affiliés se nomment les Verts.

"Les sept têtes du dragon vert", un roman d’espionnage à clé, dévoile la conspiration permanente des Verts « contre la  civilisation occidentale gréco-latine, tendant à saper, crevasser, ébranler l’édifice, déjà si instable de l’Europe... »

Dans "Les sept têtes du dragon vert", après leur rencontre avec un lama tibétain d'origine juive, Djordji-Den de la secte dite des Bonnets Rouges, pour les initiés un Dzog-Tchène
(Dzogchenpa), les enquêteurs finiront par rencontrer un représentant de la redoutable société secrète. « Ainsi nous étions bien en face d’un de ceux dont l’action occulte entraîne l’Europe vers le chaos. En face d’un de ces fameux Verts, dont nous affirmons l’existence, en dépit des plaisanteries incrédules de ceux qui dirigent officiellement les nations. »








"L'auteur, ce « Teddy Legrand », apparaît comme le continuateur de l'oeuvre de « Charles Lucieto », lui-même auteur d'une série de romans d'espionnage regroupés sous le titre d'ensemble "La Guerre des cerveaux". Comme lui, Teddy Legrand joue la confusion entre fiction littéraire et document, entre autobiographie et révélation. Il met en scène dans cet ouvrage certains personnages ayant véritablement existé et frayé avec le monde du renseignement durant la Première Guerre Mondiale, tel Irma Straub, ex-compagne de Walter Rathenau, ou d'autres ayant marqué les chroniques des années vingt au début des années trente, tels Ivar Kreuzer, roi de la finance, le général Koutiepoff, chef des réseaux contre-révolutionnaires russes en exil. Notre auteur semble aussi connaître assez bien le milieu spiritualiste ou ésotériste de son époque : On y retrouvera pêle-mêle cités Gérard Encausse « Papus », le Maître Philippe - « Philippe de Lyon », Paul Sédir, la Société Martiniste, voire, le monde interlope de la « Villa Bleue » de Nice, Gurdjieff au passage avec l'Anthroposophie de Rudolf Steiner, ou même encore le pharmacien satanisant Alexandre Rouhier..."


Djordji-Den

"Le lama Djordji-Den, dont l’enseignement devait m’être si utile dans ma lutte contre le « Dragon Vert ». Il tient à la main un theu-threng composé de cent huit rondelles d’os, découpées dans cent huit crânes humains. [...]
Il ne célait aucunement qu’il était d’origine sémite, mais il donnait des preuves patentes de l’initiation lamaïque supérieure qu’il avait reçue au mo­nastère de Séra, à proximité de Lhassa, la ville sainte du Bouddha vivant."


Teddy Legrand



No comments:

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.