Thursday, January 19, 2012

Louise Michel






« Maintenant que nous savons que les riches sont des larrons, si notre père, notre mère n'en peuvent purger la terre, nous quand nous aurons grandi, nous en ferons du hachis. »

Louise Michel


Quand les victimes du capitalisme, comme les nouvelles chômeuses et ex ouvrières de l'usine Lejaby d'Yssingeaux, auront une forte attirance pour les idées radicales de Louise Michel, les larrons de la foire mondialiste trembleront.

Idées que ne renieraient pas les bodhisattvas bouddhistes. Un bodhisattva fait le vœu de sauver tous les êtres et, selon les textes, n'hésite pas à éliminer un criminel qui projette d'attenter à la vie de plusieurs personnes. Or le monde est à la merci de criminels. « Les spéculateurs qui ont ruiné les économies occidentales par appât du gain et avidité folle devraient être traduits devant un tribunal de Nuremberg pour crime contre l'humanité », estime Jean Ziegler.


"Buter le patron voyou"

« Louise (Yolande Moreau) est employée dans une usine de textiles de la région de Picardie, dont le patron vide les locaux en une nuit, pour la délocaliser. Les manutentionnaires l’apprendront le lendemain, au moment de regagner leur poste, vêtues de leur nouvelle blouse offerte la veille par le dirigeant ! Michel (Bouli Lanners) est le plus improbable des tueurs à gages que vient trouver Louise, afin qu’il accepte un contrat rétribué avec la prime de licenciement des ouvrières bafouées : « buter le patron voyou » ! Voilà le tandem engagé dans une équipée improbable, des arrière-cours picardes jusqu’à l’île de Jersey en passant par la Belgique. » ARTE

Louise-Michel




Carnet de police française de 1894 où figurent des personnes recherchées aux frontières. Parmi elles, le célèbre géographe Élisée Reclus et la « vierge rouge » Louise Michel.  


No comments:

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.