Monday, January 23, 2012

Deux brèves



Tintin-zen pose à côté de son maître mi-loup, le loup-gourou Namdak.

Aux armes citoyens !

Tenzin Wangyal (Tintin-zen), gourou tibétain qui a fait fortune en vendant une ragougnasse magico-religieuse (mélange de tantra, de dzogchen, de chamanisme bönpo...) aux américains incultes, est la coqueluche des jeunes lamas qui rêvent d'immigrer en Occident pour escroquer nos fils et nos compagnes...


Coluche Rinpoché

Le lama tibétain Tenzin Namdak, considéré comme omniscient par les membres de sa secte, était en Thaïlande quelques jours avant le tsunami de 2004. Contrairement aux animaux qui sentirent arriver la terrible catastrophe, le prétendu omniscient ne vit rien. Son troisième œil fut-il aveuglé par l'éclat du luxe qui s'étalait autour de lui durant son enseignement réservé aux nantis ?

Pour connaître leur destinée, les Français ont-ils besoin d'écouter des devins tibétains, des escrocs patentés soutenus par des politiciens atlantistes ?

En matière de prédiction, un simple comique bien franchouillard peut surpasser les plus illustres rinpochés du lamaïsme. En effet, Coluche avait dit que la gauche sera au pouvoir en 2012. Prédiction d'autant plus étonnante qu'à l'époque (1978) la durée du mandat du président de la République était de sept ans. Il était donc impossible d'envisager une élection présidentielle en 2012.




Source de la photo, le livre de Tenzin Wangyal, Les prodiges de l'esprit naturel.

Ce texte, écrit au début de la carrière du gourou tibétain, n'est pas un pur produit du marketing spirituel. Dans Les prodiges de l'esprit naturel, Tenzin Wangyal, pour être reconnu comme maître, s'est appliqué. Il développe des aspects relativement intéressants du Dzogchen. Toutefois, après la lecture du livre, le lecteur pourrait avoir l'intention d'adhérer à une secte Dzogchen. Dans ce cas, il faut savoir que la plupart des adeptes de ces sectes sont perturbés mentalement. Il y a plusieurs raisons à cela, en voici une parmi d'autres :

- Les pratiques du Dzogchen ne peuvent pas améliorer l'état mental des schizophrènes qui font vivre les lamas tibétains. Ces derniers exploitent des malades qui devraient être confiés à la médecine moderne. Des pratiques tibétaines, comme les pratiques visionnaires de thögal, aggravent les troubles psychiques. Ci-dessous, l'illustration représente une méthode tibétaine pour provoquer des visions, (fresque du Lukhang, le temple secret du Dalaï-lama) :


La pratique de Thögal ou le bonheur des schizophrènes



Les prodiges de l'esprit naturel



6 comments:

  1. Anonymous10:48 AM

    Votre chronique est amusante mais ayant assisté à une ou deux retraites de l'un et de l'autre, "tintin-zen" et "loup-gourou", j'ai un peu de peine à faire le lien avec ce que vous décrivez.
    Ou alors se seraient-ils bonifiés avec le temps ?
    Ni ragougnasse magico-religieuse chez l'un ni prétention à l'omniscience chez l'autre.
    Quand aux pratiques thögal elles sont à peine enseignées et pas vraiment encouragées, on reste le plus souvent sur trekchö, la stabilisation de l'état naturel.
    Sans quoi les visions ne font pas vraiment sens (autant allez voir un spectacle de feux d'artifice, plus spectaculaire et divertissant).
    Pas non plus l'impression d'avoir cotoyé une bande de schizophrènes - à moins que j'en sois un qui s'ignore, bien sûr.

    Pour Coluche la prophétie n'est pas encore réalisée (mais on l'espère).

    ReplyDelete
  2. Certaines retraites s'adressent aux néophytes. Mais l'espoir d'obtenir un magnifique corps d'arc-en-ciel, de surcroît éternel, fait particulièrement rêver de vieilles demoiselles, les groupies des lamas. Les instructions du Vainqueur Éternel, les sept cycles de la claire-lumière et les quarante-neuf jours de retraite dans l'obscurité sont prisés par les initiés des deux sexes.

    Tintin-Zen écrit : « Dans la vie quotidienne, les apparences extérieures nous détournent de nos pensées, mais une telle diversion ne peut prendre place lors d'une retraite dans l'obscurité. On est donc bien plus exposé aux perturbations que des visions créées par notre propre esprit peuvent causer et qui sont susceptibles parfois même de mener jusqu'à la démence. » Tenzin Wangyal, « Les prodiges de l'esprit naturel », chapitre : Ma retraite dans l'obscurité, page 29.

    ReplyDelete
  3. Anonymous8:43 PM

    Sans doute il y aura des personnes pour fantasmer sur thögal, ou le corps d'arc-en-ciel, mais en quoi cela déconsidère-t-il l'enseignant ou l'enseignement ?
    Je n'ai l'impression que l'un ou l'autre favorise ce genre de projection, au contraire.
    Le fait que "Tintin-Zen" met en garde contre les risques d'une retraite dans le noir pour des personnes fragile plaide plutôt en sa faveur, non ?

    ReplyDelete
  4. Oui, mais l'auteur du livre « Les prodiges de l'esprit naturel » est aussi un gourou autocrate et vénal qui commercialise des techniques spirituelles et des initiations. Les gourous ne se préoccupent pas de l'équilibre mental de leur clientèle. Les lamas tibétains soucieux de déontologie, et qui refuseraient d'initier les disciples mentalement perturbés aux techniques du Ja'lus (merveilleux corps d'arc-en-ciel), ne s'enrichiraient pas.

    ReplyDelete
  5. Anonymous6:58 PM

    C'est une opinion, je ne sais pas sur quoi vous la fonder. Ouï dire ou expérience ? Pour ma part je garde le souvenir d'une personne affable, ouverte, et le prix du week-end était plus que raisonnable.

    ReplyDelete
  6. Anonymous7:28 PM

    Et une médaille en chocolat pour Félix Rinpoché qui laisse comprendre que la gauche sera au pouvoir quelques mois plus tard. Prédiction exacte !

    ReplyDelete

Note: Only a member of this blog may post a comment.