Monday, April 18, 2011

Hubbard & les Thétans




L’Église de Scientologie déclare à ses membres que leur corps n'est qu'un simple véhicule destiné à des entités inter-galactiques, soi-disant de millions d'années et appelées êtres-Theta ou Thétans. Ces êtres sont extrêmement puissants mais leur force est sapée par des influences connues sous le nom d'Engrams et qui viennent de n'importe quoi, depuis les guerres inter-stellaires d'il y a des millions d'années aux autres Thétans en bonne santé. L'« implantation » d'Engrams résulte en maladies et handicaps, physique et mentaux. Pour détecter les Engrams, on se sert d'un gadget connu sous le nom de lecteur électropsychosique de Hubbard ou lecteur-E. Pour en neutraliser les effets, il faut une combinaison de psychothérapie et de confessions, méthode appelée « Audit ».

L. Ron Hubbard naquit en1911 à Tilden, Nebraska, mais fut élevé dans le Montana dans une famille très unie. Leur vie ne se déroula pas, comme l'affirment les ouvrages de scientologie, dans un grand ranch de bétail appartenant à son grand-père. Le père de Hubbard, Harry, fut brièvement un officier engagé dans la marine américaine et à deux reprises, la première en 1927 lorsqu'il était adolescent, Ron accompagna sa mère à Guam pour rendre visite à son père qui servait dans un poste côtier. L. Ron Hubbard entra à l'université George Washington où il étudia la physique moléculaire. Il la quitta avant d'obtenir son diplôme et passa le plus clair de son temps à écrire de la science-fiction, des scénarios d'aventure et des histoires de magazine médiocres. Durant la Seconde Guerre mondiale, il suivit les traces de son père et entra dans la marine où il poursuivit son service de manière tout aussi peu mouvementée. Des allégations comme quoi il fut un héros de guerre furent par la suite élaborées par la machine médiatique de la Scientologie, ce qui suggère que son passé militaire officiel fut en partie modifié. Il ne se trouva jamais face à l'ennemi et termina son service actif dans un hôpital de la marine où il était traité pour un ulcère du duodénum.

Son premier mariage se termina lorsqu'il quitta sa femme et leurs deux enfants et prit part à une cérémonie de mariage illégale avec Sara Élisabeth Northrup, l'ancienne maîtresse d'un de ses amis. L'ami en question, Jack Parsons, travaillait comme scientifique dans l'aérospatiale mais s'intéressait également aux aspects plus obscurs de la magie ainsi qu'au satanisme, et était un disciple du magicien anglais Aleister Crowley. C'est par Parsons que Hubbard développa un intérêt dans les sectes liées à la magie.

L’Église de Scientologie

Il développa un nouvel aspect dans son engouement pour une « science de l'esprit » originale en développant la Scientologie, un bric-à-brac ésotérique de théories assemblées à partir de science-fiction, de théologie et de physique, les détails de ces théories étant, dès le départ, enveloppés de mystère. C'est sur cette base quasi scientifique qu'il inventa son style particulier de religion, qui devint plus connu sous le nom d'Église de Scientologie. Fondamentalement, les scientologistes soutiennent que l'enveloppe corporelle est un véhicule temporaire pour une entité puissante du nom de Thétan, mais que l'efficacité de chaque thétan, qui parcourt la galaxie sous une forme ou une autre depuis environ soixante-quinze millions d'années, peut être diminuée par des implants appelés Engrams. Ceux-ci ont comme origine différentes sources mais leur présence peut être mesurée de manière plutôt commode par un appareil électrique (inventé par Hubbard) du nom d'E-mètre. Ces engrams peuvent être alors éliminés par la psychothérapie et la confession.

L'un des plus importants incidents de dissidence déclarée contre les activités de Hubbard survint en 1959, lorsque son fils aîné, Ron Junior, ou « Nibs ››, s'opposa à lui et fit une déclaration publique comme quoi son père était fou. [...]

Retraite

En 1967, Hubbard se consacra au développement d'une « marine » privée. Ayant démissionné de son poste de coordinateur de l'Église de Scientologie (tout en restant maître de son capital), il fonda Sea Org, une antenne maritime de la Scientologie, pourvue de trois bateaux et d'un équipage de disciples et navigua dans les Caraïbes et la Méditerranée. Il était entouré de jeunes disciples en grande partie de sexe féminin - nommés les Messagers du Commodore - qui étaient exclusivement à son entière disposition et qui devinrent les représentants de la cour d'intimes qui prit graduellement les rênes du pouvoir lorsque Hubbard commença à vieillir. Il revint sur la terre ferme en 1975, eut la première de ses crises cardiaques et s'installa, entouré de Messagers de confiance dans une propriété près de Palm Springs, en Floride.

Une tragédie le frappa. En 1976 lorsque son fils cadet, Quentin, se suicida lorsqu'il se rendit compte que son homosexualité ne serait jamais tolérée par l'Église de Scientologie. Hubbard eut sa deuxième crise cardiaque en 1978, et commença à être de plus en plus convaincu que les autorités fédérales surveillaient discrètement les scientologistes. En 1980, sa femme, Mary Sue, et d'autres membres de la secte furent mêlés à une opération bizarre de micros cachés et de vol. Une grande quantité de matériel fut volé dans des bureaux gouvernementaux. Ceci déboucha sur plusieurs arrestations et des condamnations. Mary Sue Hubbard commença une peine de prison d'un an en 1983 après qu'une série d'appels se fut révélée vaine.

En 1980, L. Ron Hubbard disparut dans l'obscurité presque totale avec un petit cercle de Messagers, menant malgré une santé affaiblie, une vie de luxe grâce aux coffres de l'Église de Scientologie. Il décéda d'une attaque en1986.

M. Jordan, "Sectes".


L. Ron Hubbard et son électromètre.



Sectes




Dessin :



No comments:

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.