Friday, March 28, 2008

Génocide culturel au Tibet

Le Dalaï-lama, grand hiérophante et propagateur mondial de l'initiation de Kalachakra dénonce un génocide culturel au Tibet.

Le kalachakra Tantra est un texte sacré vénéré par tous les lamas, on y trouve la science médicale des sages himalayens. C’est le Bouddha lui-même qui explique comment préparer et utiliser un médicament extraordinaire, la pilule des cinq nectars. Elle supprime toutes les maladies, met fin aux difformités corporelles et permet de rajeunir.

Des lamas distribuent parfois des " pilules des cinq nectars " à leurs élèves les plus zélés. Les journalistes dévoués à la cause du lamaïsme seront probablement gratifiés de ces pilules merveilleuses. Il est bien naturel de récompenser les courageux adversaires des Chinois destructeurs de la culture tibétaine.

L’humanité ne perdra pas la pilule de jouvence des bouddhistes tantriques. Nous allons tous vivre plus longtemps, travailler plus et gagner plus grâce à la pilule des lamas 100 % naturelle. Après avoir chassé les Chinois de Lhassa, les pharmacies afficheront :

"La consommation de matière fécales et d’urine, de sperme et de sang menstruel, mélangés à la chair humaine, prolonge la vie. " Ce sont les cinq ingrédients qui entrent dans la composition des pilules de "nectar".

Vive la culture lamaïste !


Pour en savoir plus :

Le Kalachakra tantra, " La Roue du Temps ", est certainement le texte le plus sacré du bouddhisme tibétain, sa rédaction remonterait au premier roi de Shambhala (Suchandra " Lune parfaite ") LIRE LA SUITE…

Traduction française du Kalachakra tantra : La pilule des cinq nectars.

Le kalachakra selon Herbert et Mariana ROETTGEN (de Munich), experts en études culturelles :
http://www.trimondi.de/Kalachakra/dec.fr..htm


Le mantra de Sangyé menla contre la variole

Le peuple tibétain était asservi par l’obscurantisme des lamas. Les superstitions, les mantras de guérison et les gris-gris firent régresser le discernement et l’intelligence. Des peuples moins aliénés par les croyances magiques furent capables de lutter contre les terribles épidémies qui décimaient les populations. Ce sont les arabes qui trouvèrent les premiers l’inoculation préventive de la variole. Au début du 18ème siècle, les Anglais l’apprirent des Turcs. En France, Voltaire fut le premier avocat de l'inoculation. LIRE LA SUITE…


Un monument de la culture tibétaine : Les visions secrètes du cinquième Dalaï-lama

La biographie secrète du cinquième dalaï-lama contenue dans " Le Manuscrit d’Or ", traduit par Samten Gyaltsen Karmay, fait état d’expériences visionnaires parfois terrifiantes. Par exemple, durant l’année Eau-Rat (1672), à partir du neuvième jour, le dalaï-lama commence une retraite dans le palais du Potala. Il pratique la méditation quand il a une vision repoussante. " Une femme hideuse apparaît à ce moment, portant une robe tissée de poils de yak, à la tête d’une armée de démons. De ce rassemblement sortent un homme de couleur rouge et une démone, tenant le cœur et les poumons d’un homme qu’il viennent de tuer à l’entrée d’un temple dans un village. " (S. G. Karmay)

La passion du dalaï-lama pour les rituels et la magie le confronte à des puissances occultes inquiétantes. Le pontife doit repousser les attaques des bsen-mo, esprits maléfiques féminins, des démons dam-sri, et des légions d’esprits hostiles gson’dre, gong-po... Il a recours a des cérémonies macabres et utilise des ingrédients rituels répugnants pour anéantir les forces démoniaques. Selon le cycle du rD-rje gro-lod gnam-lcags ‘bar-ba, l’encens est remplacé par la chair humaine brûlante (sha-chen-gyi bdug-spos), les lampes sont alimentées par de la graisse humaine fondue (tshil-chen-gyi mae-me), le sang remplace l’eau rituelle, les fleurs sont substituées par des yeux… Une peau humaine (g.yang-gzhi) et un crâne sont utilisés par le magicien tantrique qui suit les instructions données par Zur Chos-dbying rang-grol. L’initiation à la déesse gSang- sgrub, un aspect particulier de dPal-dan lhamo, exige une tête humaine fraîchement coupée.

La barbarie qui émaille la spiritualité du cinquième dalaï-lama n’émeut personne. Elle passe totalement inaperçue, noyée dans le courant d’éloges et d’émerveillement inconditionnels qui transporte le bouddhisme tantrique au cœur des nations modernes. De nombreux artistes, des intellectuels succombent à la fascination du lamaïsme magique et… sanguinaire. Mais qui veut voir les coupes crâniennes emplies de sang représentées sur presque tous les tangkas ? Les tantras les plus obscènes et les moins ragoûtants sont traduits et qualifiés de révélations merveilleuses.




Saturday, March 15, 2008

Emeutes au Tibet



La violence de la répression chinoise est inacceptable.
Toutefois, l’organisation du lamaïsme, avec de grands centres monastiques qui regroupent des milliers de moines soumis à des hiérarques adulés, facilite la planification d’opérations insurrectionnelles.
Les prélats tibétains au service de la CIA peuvent-ils déstabiliser la Chine ? Si les plans machiavéliques de l’empire américain l’exigent, des lamas, agents de la CIA, pourraient-ils commanditer des soulèvements au Tibet ?
Les réponses à ces questions se trouvent dans la nature des émeutes. S’agit-il d’une véritable insurrection populaire ou bien d’actions de moines déterminés à en découdre avec les militaires chinois ?


Le Dalaï-lama doit-il abdiquer ? Lui et les dignitaires de son entourage se sont discrédités en servant les intérêts de l’empire américain. Les autorités chinoises ne peuvent pas dialoguer avec des prélats à la solde d’une puissance impérialiste. Les revendications légitimes des Tibétains doivent être défendues par des représentants politiques crédibles. L’abdication du Dalaï-lama donnera plus de poids aux élus du peuple tibétain et l’infâme système féodal des lamas sera définitivement entériné. (Jean-Jacques Rousseau avait une piètre opinion du lamaïsme. LIRE LA SUITE… )

Il est indispensable de ne pas se laisser berner par les médias. Le problème tibétain doit être examiné d’après les réalités géopolitiques. La puissance Chinoise dérange l’empire américain. Les insurrections orchestrées par les lamas sont peut-être les prémices d’un conflit annoncé. (Le Dalaï-lama peut-il refuser d’obéir à son sponsor américain ?)
Le livre de Jean-François Susbielle, " Chine-USA : La guerre programmée ", permet d’entrevoir les véritables enjeux de la crise tibétaine :

" Jour après jour, l'Empire du Milieu gagne le statut de grande puissance et change le monde. Déstabilisant tous les marchés (pétrole, matières premières, salaires, emplois), à l'orée du nouveau millénaire, la Chine a une attitude agressive qui révèle sa volonté de conquête et de revanche. Au point qu'elle est devenue l'ennemie de l'Amérique, seule et unique hyperpuissance mondiale depuis la chute de l'Empire soviétique. Insaisissable, la Chine est devenue un adversaire bien plus redoutable que tous ceux que les Etats-Unis ont connus jusqu'alors. "

" Comme l'a démontré Alexandre Del Valle dans deux de ses récents ouvrages, et dans plusieurs de ses articles universitaires, la politique étrangère américaine vise à neutraliser les rivaux européens et russes en jouant la carte de l'Islam, comme la guerre de Serbie l'a démontrée. Mais les USA ont une préoccupation plus grave sur leur flanc ouest : neutraliser la Chine. " LIRE LA SUITE…



Après les relents de la géopolitique nous avons besoin d’une bouffée d’air. Un extrait de la Belle verte est prescrit. VOIR LA VIDEO…
C’est aussi l’air qui résoudra peut-être les problèmes liés à la pollution et à l’augmentation du prix des carburants. VOIR LA VIDEO…