Saturday, September 13, 2008

Les dessous du lamaïsme

Drôles de questions

En tout lama un jésuite sommeille-t-il ?

En 1624, les Pères jésuites Antonio de Andrade et Manuel Marquès fondèrent la première église chrétienne sur la terre tibétaine à Chaparangue.

Il y aurait entre les jésuites et les hiérarques tibétains de mystérieuses connivences. Les jésuites, les loges et l’incontournable CIA ont-ils promu le lamaïsme au rang de spiritualité universelle ?

Le lamaïsme et ses techniques frelatées appâtent-ils les ingénus spiritualistes pour les livrer à un nouveau pouvoir religieux mondial ? S'agit-il d’un véritable assujettissement de nature dictatoriale ? Un nouvel ordre théocratique capable de laminer les récalcitrants est-il concevable au 21e siècle ?


En France, Sarkozy se débarrasse de la laïcité républicaine et offre au pape Benoît XVI l'étrange concept de laïcité positive. A cause de leur petit caudillo, les Français tomberont-ils dans l’escarcelle d'une nouvelle papauté façonnée par les loges maçonniques  ?

Le but des responsables politiques et religieux est-il le contrôle de l’esprit humain ? Ce contrôle permet-il de canaliser des énergies appréciées par des prédateurs occultes. Ces prédateurs se cachent-ils derrière toutes les religions qui ont trahi le message des prophètes de la Libération ?

Les humains seraient-ils le bétail des hiérarchies du monde invisible, comme l'affirme J. Labruyère ? Les puissants et le haut clergé sont-ils au service de ces hiérarchies qui vampirisent l’humanité ? 

Les personnes, au demeurant fort rares, qui veulent échapper à ces parasites et aux puissants qui leur servent de relais sur terre, doivent-elles s’engager dans un déconditionnement radical ? 

4 comments:

  1. Bonjour Bouddhanar,

    En principe, vous avez reçu mon bonjour via Alayn :-)
    Je vous transmets un post édité sur le forum "annuaire du bouddhisme", avant qu'il soit éventuellement censuré et que je sois éventuellement bannie pour la 3eme fois :)

    pourquoi véa qui fait des "guéguerres" inter forums et blogs n'a pas été bannie ?
    http://www.buddhaline.net/annuairedubouddhisme/forum/viewtopic.php?p=29302&highlight=#29302

    pourquoi véa fait ce reproche à Bouddhanar et pas aux spécialistes de la censure, genre le forum nangpa et le blog "ici et maintenant" ?
    http://omiomcom.spaces.live.com/
    par équanimité ?
    ou en matière de "liberté d'expression", c'est l'hôpital qui se moque de la charité ?

    [quote]Bonjour bouddhanar,

    Je me permets de vous répondre, puisque c'est moi, en l'occurrence, l'instigatrice des propos sur le fait d'appliquer ou non la modération des commentaires sur les blogs.
    Il existe, dans le monde des blogs, en gros deux types de blogs qu’il convient de séparer pour plus de clarté. Ceux qui relèvent du domaine public, politique ou d’information, et ceux à caractère plus personnels, familiaux, amicaux, etc..., regroupant de manière conviviale quelques individus entre eux partageant quelques éléments de leur vie privée ou professionnelle.
    Ce dernier groupe n’est pas celui dont je parle, et il n’y a aucune raison de prendre part aux décisions individuelles et privées de chacun les concernant.
    Par contre, lorsqu’il s’agit de blogs où se mettent en place des débats potentiels d’idées, nous revenons à la première catégorie, et là je suis personnellement très ferme. [b][size=24]Toute procédure qui entrave la liberté d’expression en se pliant aux lois de son contrôle ne peut en aucun cas s’appeler liberté d’expression[/size][/b]. Que le, ou les « propriétaires » des blogs se justifient par une volonté de limiter les réactions émotionnelles de chacun ne change rien à l’affaire. Cela reste, à mes yeux, une manière de contrôle de l’autre, une mauvaise façon de rappeler qui est le maître.
    Les médias de notre pays sont déjà entièrement ficelés et sous contrôle de l’état et vous annoncez anarchisme politique en filtrant les commentaires ? S’il n’était la réalité du fait, je croirai à une plaisanterie.

    Vous faites part d’un commentaire douteux concernant le décès de M.Bosche –paix à son âme-, et vous dites, pour vous citer, qu’il serait « un échantillon de la méchanceté de certains néo-bouddhistes ». Mais puis-je vous demander d’une part ce qui vous permet d’affirmer qu’il s’agisse effectivement d’un néo-bouddhiste ? Et pourquoi pas d’une attaque personnelle ou de celle d’un ânar déchaîné, par exemple ? Nous avons bien, en ce moment et ici même, un échantillon de la confédération creusoise, et qui, mieux qu’une girouette aux quatre vents, mais avec une énergie rare, guerroie à tout va et à vau-l’eau.

    N’en prenez pas ombrage, mais le fait que vous affirmiez ne pas avoir censuré ce commentaire, et que vous utilisiez ce fait afin de souligner cette méchanceté me fait penser à Fushan. Car pour moi, c’est là comme « peindre des cabinets en vermillon. Et comme on le sait, cette couleur ne fait que renforcer la puanteur… », avait-il dit…

    Bien à vous,[/quote]

    ReplyDelete
  2. Je pense qu'il peut être utile de montrer les actions concrètes de la maçonnerie et/ou de ses membres, à notre époque ou dans l'histoire quel qu'en soit le sujet. On pourra ainsi juger sérieusement s'il y a lieu de parler de complot ou pas. En espérant ne pas être trop censurer!

    Aujourd'hui, j'aimerais vous entretenir d'une organisation dont peu de personnes ont entendu parler (comme c'est souvent le cas) mais dont l'influence est considérable.

    Cette organisation s'appelle le LUCIS TRUST. Elle a été fondée à Londres en 1922 par Alice Bailey, ( femme de Foster Bailey, son 2° mari, F.M. 32° du Rite Ancien et Accepté ), véritable maître à penser de la théosophie, à l'égal de la fondatrice de la théosophie ( dont fit partie, entre autres, le jeune Gandhi, initié en 1890 à Londres. C’est de cette date que remontent ses principes de libération de l’Inde de manière " pacifique ". Il restera en contact avec les théosophes. Il retournera à Londres en 1931 pour participer à une conférence de la " Round Table ", puissant cercle mondialiste ) , Héléna Pétrovna Blavatsky, F.M. 33° et sataniste notoire. Le nom d'origine de cette organisation était le LUCIFER TRUST, d’où sont changement de nom par trop " voyant " et explicite. Cette organisation édite une revue nommée " Lucifer". Pour information, durant une période, l'adresse du Lucis Trust était: 666 United Nations Plaza à New-York. Parlant, non?
    Et alors?

    Alors cette organisation est accréditée auprès du bureau d'information publique de l'ONU. Elle a aussi le statut consultatif auprès du conseil économique et social de cette même ONU et maintient des relations informelles avec un grand nombre d'organisations non gouvernementales (ONG), nationales et internationales. Elle participe donc régulièrement à diverses activités de l'ONU. Elle fait aussi fonction d'éditeur officiel des Nations Unis et dirige également la "salle de méditation" ( eh oui! ) réservée aux membres de l' ONU.

    Quel est l'enseignement du Lucis Trust?
    " Lucifer est Dieu. Il est normal de regarder Satan, le serpent de la genèse, comme le véritable créateur et bienfaiteur, le père de l'humanité spirituelle." ( Extrait de " La doctrine secrète" d' H.P. Blavatsky)


    Quelques personnages qui font ( ou ont fait) partis de cette " charmante" organisation:
    Michael Gorbatchev,
    Bill Gates,
    Robert Mac Namara ( Ex président de la Banque Mondiale, membre du CFR, du Bilderberg, de la Trilatérale, de l’Institut d’Etudes Internationale Stratégique, administrateur de la Fondation Ford, etc.)
    John Rockefeller,
    Robert Muller ( sous secrétaire général des Nations Unies) ,
    Etc.


    Le Lucis Trust siège donc à New York, Londres et Genève.

    Ses organisations "paravents", dont le "World Goodwill"( Bonne Volonté Mondiale fondé en 1920 par A. Bailey), le "World Service Forum" et la "Arcane School"( Ecole Arcane (" groupe ésotérique aquarien " selon la définition d’A. Bailey) fondée en 1923 par la même A. Bailey et son second mari Foster Bailey, F.M.32° du Rite Ecossais Ancien et Accepté et fut transférée en 1928 au Lucis Trust) , financent des séminaires, des rencontres et des conférences mystiques auxquels participe toute une flopée d'organisations néo-païennes ou gnostiques, comme "Greenpeace", "Les Amis de la Terre", la "World Wildlife Fund", "Amnesty International", la "United Nations Association", etc
    Ses activités sont patronnées et sponsorisées par de hauts personnages tels le Prince Philip et le Prince Charles en Angleterre, la famille Rockefeller, l'ancien ambassadeur à Moscou et ancien président d'IBM Thomas Watson aux USA( et membre de la " Pilgrim Society ", du CFR et de la " Woodrow Wilson National Fellowship Foundation ") , etc et organismes (Les Nations Unies, Greenpeace Int. Greenpeace USA, Amnesty Int., UNICEF, etc.) ainsi que l’Y.M.C.A.

    Qu’est-ce donc que l’Y.M.C.A. ? Cela veut dire : " Young Men’s Christian Association " autrement dit : L’association des jeunes chrétiens ou " Société des Jeunes Chrétiens " dont fera partie le 1° mari d’A. Bailey ( Walter Evans) et qui versa un subside de 100$ par mois à la jeune A. Bailey, avant que celle-ci ne soit transférée à Crotona près d’Hollywood, où se trouvait le plus grand centre américain de la Société Théosophique.
    L’Y.M.C.A. était, à la fin du XIX° siècle, une société très répandue dans le monde protestant.

    Un de ses haut responsable, Henry Codmann Potter, évêque de l’église Protestante, fut le premier président de la Pilgrims Society, fondée le 13 Janvier 1903.
    En 1917, le secrétaire général du Y.M.C.A. était le méthodiste John Mott, reconnu aujourd’hui comme l’un des grands précurseurs du mouvement oecuméniste, vaillant partisan de la nécessité d’appliquer à l’intérieur du Y.M.C.A. une philosophie éducative élaborée et alors mise au point dans l’une des grandes universités de l’Establishment, la Colombia University, qui en réalité se réclamait de la pensée pédagogique de Coménius et de ses successeurs pour laquelle :

    " L’idée directrice était la suivante : Une vraie démocratie implique la participation entière et spontanée de tous ceux qui sont intéressés sans qu’aucun point de vue particulier ne tente jamais de s’imposer. D’elle-même, la méthode conduira à la vérité et à un consensus. Avec la nouvelle conception de l’éducation religieuse, une telle démocratie s’identifiera avec le Royaume de Dieu. " ( Pasteur William A. Visser’t Hooft : " Le temps du rassemblement- Mémoires ". Edition du Seuil, 1973, page 32.)

    Qui retrouve t-on à la présidence de cette Colombia University en 1902 ? Nicholas Murray Butler, qui y sera d’abord professeur de Philosophie et de Science de l’Education à partir de 1889, mais aussi directeur de la Fondation Carnégie, Président du British Israël, Co-fondateur de la Pilgrims Society et du CFR, ainsi que collaborateur de Jakob Schiff, homme éminent de la banque juive de New York " Kuhn and Loeb " qui a financée la révolution Bolchevique.

    Entre 1924 et 1931, le secrétaire général du Comité International du Y.M.C.A. fut le pasteur protestant Visser’s Hooft, fondateur en 1945 de l’ultra progressiste Conseil Oecuméniste des Eglises de Genève avec un financement initial de 1 million $ attribué par John D. Rockefeller Jr ( Initiateur du " Population Council " aux USA, du Bilderberg et de la Trilatérale, entre autres). Mais Visser’t fut aussi professeur de théologie à l’Académie de Moscou en 1964, membre de l’Université de Jérusalem et du Bilderberg.

    Ce fut justement au cours d’une conférence internationale de l’Y.M.C.A. à Honolulu dans les îles Hawaï, que fut crée en 1925 l’I.P.R. ( " Institut pour les Relations du Pacifique "), dont les ressources étaient assurées par les Fondations Rockefeller et Carnégie mais aussi par les banques Morgan, etc. L’I.P.R., a son tour, sera à l’origine des Institut des Affaires Internationales du Commonwealth et exercera une influence déterminante sur l’avènement du communisme en Chine.
    Pas mal, non ?

    Pour en revenir au sujet du " Temple de la Compréhension ", a New-York et à Washington, des "Illuminés" comme Robert Mac Namara se déshabillent et prient la lune en des sessions de prière conduites sous les auspices de "Temple de la Compréhension", lié au ... Lucis Trust.

    Ces dernières années, ce temple est devenu l'une des institutions spirituelles favorites des élites de l'Establishment libéral US et a récemment mérité les éloges de "New York Times" pour son rôle de médiation dans les contacts américano-soviétiques à la fin des années quatre-vingt. Il se définit comme une réunion oecuménique et un lieu de méditation pour les religions mondiales. En réalité, le "Temple de la Compréhension", crée dans les années 1961/1963 fut un instrument dans le lancement du Nouvel Age.

    Quelques " souscripteurs " lors de la fondation de ce " Temple " :
    -Swami Prabhavananda, de la " Védanta Society " de Hollywood ;
    -Robert Mac Namara ( déjà cité) ;
    -Norman Thomas, leader… socialiste.( Membre fondateur en 1948, avec Coudenhove-Kalergi, John Davis ( président de la " Pilgrims Society ") et d’autres personnages de CFR, du « Comité américain pour un Europe libre et unie » ;
    -Chester Bowles, conseiller spécial du président des USA,
    -Swami Bhaskaranand, de l’ "Unism ", New Delhi ( Inde);
    -Thomas Watson ( déjà cite );
    -Eleanor Roosevelt, de la Loge Unie des Théosophes;
    -Jack Benny,
    -Douglas Mac Arthur II, ambassadeur au Japon ;
    -Max Lerner, du " NewYork Post " ;
    -Le professeur J.B. Rhine, de la " Duke University " ;
    -Roland Gammon, du " Mouvement des Juristes pour le Parlement Mondial " ;
    -Miguel Ydagoras Fuentès, président du Guatemala ;
    -Sir Roy Welensky, premier ministre de la Fédération Rhodésie-Nyassaland ;
    -Le révérend Fred Jordan, président des " Spiritualistes Internationaux ", Norfolk en Virginie ;
    -Philip S. Linnik, directeur du " Centre de Fraternité Universelle " ;
    -Glen Cove ;
    -James A. Linen, président de " Time Life " et " S.A. Mohammed ", attaché culturel de la République Arabe Unie ;
    Etc.
    En 1984, le "Temple de la Compréhension" installa son siège dans la cathédrale Saint Jean le Divin de New York, sous l'autorité de révérend James Park Morton.

    Il faut savoir, pour bien comprendre ce choix, que Mgr Paul Moore, adepte du Nouvel Age ( contraire à l'enseignement de l'Eglise catholique), a fait ( hélas) de cette cathédrale, le centre de coordination des sectes sataniques de tous les USA. Le satanisme qu'abrite le diocèse de Mgr Paul Moore est constitué des adeptes du sataniste Aleister Crowley. De la part de tels personnages de l'Eglise Catholique, on appelle ça, le Mystère d'Iniquité! Il est connu que cette cathédrale abrite diverses sectes féodales, néo-païennes et gnostiques qui vont du bouddhisme tibétain à la F.M soufie. Parmi les sectes relevant de cette cathédrale, on peut relever le village médiéval "Lindesfarne"dans l'état de New York qui passe pour être le modèle de vie Nouvel Age ainsi que le centre Zen qui enseigne la "méditation" à l'élite de l'Establishment libéral. Sans compter nombre d'organisations homosexuelles et groupes de rocks " Heavy Metal ".
    Rien que de très normal que de retrouver ces groupes de " musique ".

    Quelques éléments de réflexions sur le sujet :
    Alice Cooper vit dans la maison d’Aleister Crowley, le mage noir. Hasard ?
    Mike Jagger, des Rolling Stones, se dit être la réincarnation de Lucifer et est membre de l’Eglise de Satan ( eh oui, ça existe) en Californie. Il a été « initié » dans la secte maçonnique " The Order of the Golden Dawn "( société rosicrucienne considérée comme le " levain du nazisme " ! En ont été membres des personnages tels qu’Aleister Crowley où H.G. Wells.).
    Hasard ?
    Lorsqu’ils produisent un disque ou doivent composer de nouvelles chansons, ces groupes ( tous inscrits à l’une ou l’autre des religions lucifériennes) demandent aux grands prêtres et prêtresses de leur temple d’ensorceler leurs œuvres pour qu’elles obtiennent de grands succès. Et ça marche (hélas !).

    Ensuite, pour le reste, tout est planifié, mis en scène par des instituts comme le « Stanford Research Institut » ou le fameux " Institut Esalen " de Californie, important centre de " production " de sectes comme S.R.I ou E.S.T, sectes qui furent expérimentées par des équipes spéciales comme la Delta Force et le First Earth Bataillon au plus haut niveau de l’armée et du gouvernement américain. Il faut savoir aussi que l’Institut Esalen a été depuis le début des années 60 en relation étroite avec l’Institut de Parapsychologie de … Moscou et Novosibirsk.
    Annie Besant ( 1847-1933) , F.M. 33° du Rite Ecossais qui succédera à H.P. Blavatsky, avait aussi, en son temps, recueilli à Londres, des fonds pour la construction d’un Temple semblable. Elle collabora activement avec Nehru et Krishna Menon et avait fondé la " Ligue Parlementaire des Fabiens ", groupe socialiste anglais à l’intérieur duquel agirent, entre autres, Sidney Webb, Hubert Land, H.H. Champion et Georges Bernard Shaw.

    Il devait y avoir une " Chambre de Méditation ".
    Le " Temple de la Compréhension " aura aussi sa " Chambre de Méditation " qui sera appelée l’ " Atrium de l’Illumination ". C’est là que les Illuminés " Maîtres de Sagesse ", les guides du " Temple de la Compréhension " projettent d’instruire le public au nouveau culte humaniste. Des réunions, des projections de films, des cours sur les grandes religions du monde auront lieu dans l’ " Atrium de l’Illumination ".
    Il est intéressant de noter que depuis quelques temps, un groupe qui s’appelle le " Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde " a tenu des réunions de méditation à la pleine lune au Centre National de la Fondation Carnégie de New York.

    Le Lucis Trust contrôle donc ce " Temple de la Compréhension " ainsi, qu’entre autres, l’O.T.O. ( qui à son centre à Berkeley en Californie et qui est impliqué dans des rites de magie noire) et la WICCA (Mouvement pratiquant la sorcellerie. L’une des sorcières principales est Mlle Starhawk, promotrice des rites de la Mère Terre).
    Quelques données sur la sorcellerie :


    En Europe, le centre de la Wicca se trouve à Worms, en Allemagne.
    A Berlin, sous le nom d’Eglise de Satan, l’O.T.O recrute activement pour des rites de magie noire.
    On estime le nombre de sorcières pratiquantes en Allemagne à plus de 85000.

    A la fin des années 90, en Italie, on estimait le nombre d’ " Opérateurs de l’occulte " ( de sorciers) à environ 100000. Dans la seule ville de Turin, on dénombrait aussi 40000 adorateurs de Satan, soit 5% de sa population.
    Ses chiffres sont suffisamment parlants pour mesurer l’ampleur du phénomène.

    Le Lucis Trust à aussi financé la Loge Unie des théosophes qui à eu, à son tour, une influence déterminante dans le … " Temple de la Compréhension " .

    Concrètement, et pour faire court, la F.M. coordonne le mouvement de prise de contrôle POLITIQUE du mondialisme ( d’où " l’utilité " de la sélection effectuée ) tandis que le Lucis Trust coordonne les mouvements du Nouvel Age (New Age) de prise de contrôle RELIGIEUX de ce même mondialisme ( d’où " l’utilité " d’un mouvement " ouvert " aux masses).
    Chacun à son rôle à jouer mais le tout est, bien entendu, coordonné puisque dépendant les uns des autres pour le même but : L’instauration d’un gouvernement mondiale d’essence Luciférienne. Ce qui ne veut pas dire pour autant que ces deux organismes sont les sommets de "l'opération". Et qu’on le croit ou pas ne change rien à la réalité, bien au contraire. On ne combat pas un danger mortel si on pense qu’il ne constitue pas un danger comme tel ! N’oublions pas que la plus grande victoire de Lucifer à été de faire croire qu’il n’existait pas.
    J’espère que ce court résumé vous aura intéressé.
    A plus.

    ReplyDelete
  3. Je pense qu'il peut être utile de montrer les actions concrètes de la maçonnerie et/ou de ses membres, à notre époque ou dans l'histoire quel qu'en soit le sujet. On pourra ainsi juger sérieusement s'il y a lieu de parler de complot ou pas. En espérant ne pas être trop censurer!

    Aujourd'hui, j'aimerais vous entretenir d'une organisation dont peu de personnes ont entendu parler (comme c'est souvent le cas) mais dont l'influence est considérable.

    Cette organisation s'appelle le LUCIS TRUST. Elle a été fondée à Londres en 1922 par Alice Bailey, ( femme de Foster Bailey, son 2° mari, F.M. 32° du Rite Ancien et Accepté ), véritable maître à penser de la théosophie, à l'égal de la fondatrice de la théosophie ( dont fit partie, entre autres, le jeune Gandhi, initié en 1890 à Londres. C’est de cette date que remontent ses principes de libération de l’Inde de manière " pacifique ". Il restera en contact avec les théosophes. Il retournera à Londres en 1931 pour participer à une conférence de la " Round Table ", puissant cercle mondialiste ) , Héléna Pétrovna Blavatsky, F.M. 33° et sataniste notoire. Le nom d'origine de cette organisation était le LUCIFER TRUST, d’où sont changement de nom par trop " voyant " et explicite. Cette organisation édite une revue nommée " Lucifer". Pour information, durant une période, l'adresse du Lucis Trust était: 666 United Nations Plaza à New-York. Parlant, non?
    Et alors?

    Alors cette organisation est accréditée auprès du bureau d'information publique de l'ONU. Elle a aussi le statut consultatif auprès du conseil économique et social de cette même ONU et maintient des relations informelles avec un grand nombre d'organisations non gouvernementales (ONG), nationales et internationales. Elle participe donc régulièrement à diverses activités de l'ONU. Elle fait aussi fonction d'éditeur officiel des Nations Unis et dirige également la "salle de méditation" ( eh oui! ) réservée aux membres de l' ONU.

    Quel est l'enseignement du Lucis Trust?
    " Lucifer est Dieu. Il est normal de regarder Satan, le serpent de la genèse, comme le véritable créateur et bienfaiteur, le père de l'humanité spirituelle." ( Extrait de " La doctrine secrète" d' H.P. Blavatsky)


    Quelques personnages qui font ( ou ont fait) partis de cette " charmante" organisation:
    Michael Gorbatchev,
    Bill Gates,
    Robert Mac Namara ( Ex président de la Banque Mondiale, membre du CFR, du Bilderberg, de la Trilatérale, de l’Institut d’Etudes Internationale Stratégique, administrateur de la Fondation Ford, etc.)
    John Rockefeller,
    Robert Muller ( sous secrétaire général des Nations Unies) ,
    Etc.


    Le Lucis Trust siège donc à New York, Londres et Genève.

    Ses organisations "paravents", dont le "World Goodwill"( Bonne Volonté Mondiale fondé en 1920 par A. Bailey), le "World Service Forum" et la "Arcane School"( Ecole Arcane (" groupe ésotérique aquarien " selon la définition d’A. Bailey) fondée en 1923 par la même A. Bailey et son second mari Foster Bailey, F.M.32° du Rite Ecossais Ancien et Accepté et fut transférée en 1928 au Lucis Trust) , financent des séminaires, des rencontres et des conférences mystiques auxquels participe toute une flopée d'organisations néo-païennes ou gnostiques, comme "Greenpeace", "Les Amis de la Terre", la "World Wildlife Fund", "Amnesty International", la "United Nations Association", etc
    Ses activités sont patronnées et sponsorisées par de hauts personnages tels le Prince Philip et le Prince Charles en Angleterre, la famille Rockefeller, l'ancien ambassadeur à Moscou et ancien président d'IBM Thomas Watson aux USA( et membre de la " Pilgrim Society ", du CFR et de la " Woodrow Wilson National Fellowship Foundation ") , etc et organismes (Les Nations Unies, Greenpeace Int. Greenpeace USA, Amnesty Int., UNICEF, etc.) ainsi que l’Y.M.C.A.

    Qu’est-ce donc que l’Y.M.C.A. ? Cela veut dire : " Young Men’s Christian Association " autrement dit : L’association des jeunes chrétiens ou " Société des Jeunes Chrétiens " dont fera partie le 1° mari d’A. Bailey ( Walter Evans) et qui versa un subside de 100$ par mois à la jeune A. Bailey, avant que celle-ci ne soit transférée à Crotona près d’Hollywood, où se trouvait le plus grand centre américain de la Société Théosophique.
    L’Y.M.C.A. était, à la fin du XIX° siècle, une société très répandue dans le monde protestant.

    Un de ses haut responsable, Henry Codmann Potter, évêque de l’église Protestante, fut le premier président de la Pilgrims Society, fondée le 13 Janvier 1903.
    En 1917, le secrétaire général du Y.M.C.A. était le méthodiste John Mott, reconnu aujourd’hui comme l’un des grands précurseurs du mouvement oecuméniste, vaillant partisan de la nécessité d’appliquer à l’intérieur du Y.M.C.A. une philosophie éducative élaborée et alors mise au point dans l’une des grandes universités de l’Establishment, la Colombia University, qui en réalité se réclamait de la pensée pédagogique de Coménius et de ses successeurs pour laquelle :

    " L’idée directrice était la suivante : Une vraie démocratie implique la participation entière et spontanée de tous ceux qui sont intéressés sans qu’aucun point de vue particulier ne tente jamais de s’imposer. D’elle-même, la méthode conduira à la vérité et à un consensus. Avec la nouvelle conception de l’éducation religieuse, une telle démocratie s’identifiera avec le Royaume de Dieu. " ( Pasteur William A. Visser’t Hooft : " Le temps du rassemblement- Mémoires ". Edition du Seuil, 1973, page 32.)

    Qui retrouve t-on à la présidence de cette Colombia University en 1902 ? Nicholas Murray Butler, qui y sera d’abord professeur de Philosophie et de Science de l’Education à partir de 1889, mais aussi directeur de la Fondation Carnégie, Président du British Israël, Co-fondateur de la Pilgrims Society et du CFR, ainsi que collaborateur de Jakob Schiff, homme éminent de la banque juive de New York " Kuhn and Loeb " qui a financée la révolution Bolchevique.

    Entre 1924 et 1931, le secrétaire général du Comité International du Y.M.C.A. fut le pasteur protestant Visser’s Hooft, fondateur en 1945 de l’ultra progressiste Conseil Oecuméniste des Eglises de Genève avec un financement initial de 1 million $ attribué par John D. Rockefeller Jr ( Initiateur du " Population Council " aux USA, du Bilderberg et de la Trilatérale, entre autres). Mais Visser’t fut aussi professeur de théologie à l’Académie de Moscou en 1964, membre de l’Université de Jérusalem et du Bilderberg.

    Ce fut justement au cours d’une conférence internationale de l’Y.M.C.A. à Honolulu dans les îles Hawaï, que fut crée en 1925 l’I.P.R. ( " Institut pour les Relations du Pacifique "), dont les ressources étaient assurées par les Fondations Rockefeller et Carnégie mais aussi par les banques Morgan, etc. L’I.P.R., a son tour, sera à l’origine des Institut des Affaires Internationales du Commonwealth et exercera une influence déterminante sur l’avènement du communisme en Chine.
    Pas mal, non ?

    Pour en revenir au sujet du " Temple de la Compréhension ", a New-York et à Washington, des "Illuminés" comme Robert Mac Namara se déshabillent et prient la lune en des sessions de prière conduites sous les auspices de "Temple de la Compréhension", lié au ... Lucis Trust.

    Ces dernières années, ce temple est devenu l'une des institutions spirituelles favorites des élites de l'Establishment libéral US et a récemment mérité les éloges de "New York Times" pour son rôle de médiation dans les contacts américano-soviétiques à la fin des années quatre-vingt. Il se définit comme une réunion oecuménique et un lieu de méditation pour les religions mondiales. En réalité, le "Temple de la Compréhension", crée dans les années 1961/1963 fut un instrument dans le lancement du Nouvel Age.

    Quelques " souscripteurs " lors de la fondation de ce " Temple " :
    -Swami Prabhavananda, de la " Védanta Society " de Hollywood ;
    -Robert Mac Namara ( déjà cité) ;
    -Norman Thomas, leader… socialiste.( Membre fondateur en 1948, avec Coudenhove-Kalergi, John Davis ( président de la " Pilgrims Society ") et d’autres personnages de CFR, du « Comité américain pour un Europe libre et unie » ;
    -Chester Bowles, conseiller spécial du président des USA,
    -Swami Bhaskaranand, de l’ "Unism ", New Delhi ( Inde);
    -Thomas Watson ( déjà cite );
    -Eleanor Roosevelt, de la Loge Unie des Théosophes;
    -Jack Benny,
    -Douglas Mac Arthur II, ambassadeur au Japon ;
    -Max Lerner, du " NewYork Post " ;
    -Le professeur J.B. Rhine, de la " Duke University " ;
    -Roland Gammon, du " Mouvement des Juristes pour le Parlement Mondial " ;
    -Miguel Ydagoras Fuentès, président du Guatemala ;
    -Sir Roy Welensky, premier ministre de la Fédération Rhodésie-Nyassaland ;
    -Le révérend Fred Jordan, président des " Spiritualistes Internationaux ", Norfolk en Virginie ;
    -Philip S. Linnik, directeur du " Centre de Fraternité Universelle " ;
    -Glen Cove ;
    -James A. Linen, président de " Time Life " et " S.A. Mohammed ", attaché culturel de la République Arabe Unie ;
    Etc.
    En 1984, le "Temple de la Compréhension" installa son siège dans la cathédrale Saint Jean le Divin de New York, sous l'autorité de révérend James Park Morton.

    Il faut savoir, pour bien comprendre ce choix, que Mgr Paul Moore, adepte du Nouvel Age ( contraire à l'enseignement de l'Eglise catholique), a fait ( hélas) de cette cathédrale, le centre de coordination des sectes sataniques de tous les USA. Le satanisme qu'abrite le diocèse de Mgr Paul Moore est constitué des adeptes du sataniste Aleister Crowley. De la part de tels personnages de l'Eglise Catholique, on appelle ça, le Mystère d'Iniquité! Il est connu que cette cathédrale abrite diverses sectes féodales, néo-païennes et gnostiques qui vont du bouddhisme tibétain à la F.M soufie. Parmi les sectes relevant de cette cathédrale, on peut relever le village médiéval "Lindesfarne"dans l'état de New York qui passe pour être le modèle de vie Nouvel Age ainsi que le centre Zen qui enseigne la "méditation" à l'élite de l'Establishment libéral. Sans compter nombre d'organisations homosexuelles et groupes de rocks " Heavy Metal ".
    Rien que de très normal que de retrouver ces groupes de " musique ".

    Quelques éléments de réflexions sur le sujet :
    Alice Cooper vit dans la maison d’Aleister Crowley, le mage noir. Hasard ?
    Mike Jagger, des Rolling Stones, se dit être la réincarnation de Lucifer et est membre de l’Eglise de Satan ( eh oui, ça existe) en Californie. Il a été « initié » dans la secte maçonnique " The Order of the Golden Dawn "( société rosicrucienne considérée comme le " levain du nazisme " ! En ont été membres des personnages tels qu’Aleister Crowley où H.G. Wells.).
    Hasard ?
    Lorsqu’ils produisent un disque ou doivent composer de nouvelles chansons, ces groupes ( tous inscrits à l’une ou l’autre des religions lucifériennes) demandent aux grands prêtres et prêtresses de leur temple d’ensorceler leurs œuvres pour qu’elles obtiennent de grands succès. Et ça marche (hélas !).

    Ensuite, pour le reste, tout est planifié, mis en scène par des instituts comme le « Stanford Research Institut » ou le fameux " Institut Esalen " de Californie, important centre de " production " de sectes comme S.R.I ou E.S.T, sectes qui furent expérimentées par des équipes spéciales comme la Delta Force et le First Earth Bataillon au plus haut niveau de l’armée et du gouvernement américain. Il faut savoir aussi que l’Institut Esalen a été depuis le début des années 60 en relation étroite avec l’Institut de Parapsychologie de … Moscou et Novosibirsk.
    Annie Besant ( 1847-1933) , F.M. 33° du Rite Ecossais qui succédera à H.P. Blavatsky, avait aussi, en son temps, recueilli à Londres, des fonds pour la construction d’un Temple semblable. Elle collabora activement avec Nehru et Krishna Menon et avait fondé la " Ligue Parlementaire des Fabiens ", groupe socialiste anglais à l’intérieur duquel agirent, entre autres, Sidney Webb, Hubert Land, H.H. Champion et Georges Bernard Shaw.

    Il devait y avoir une " Chambre de Méditation ".
    Le " Temple de la Compréhension " aura aussi sa " Chambre de Méditation " qui sera appelée l’ " Atrium de l’Illumination ". C’est là que les Illuminés " Maîtres de Sagesse ", les guides du " Temple de la Compréhension " projettent d’instruire le public au nouveau culte humaniste. Des réunions, des projections de films, des cours sur les grandes religions du monde auront lieu dans l’ " Atrium de l’Illumination ".
    Il est intéressant de noter que depuis quelques temps, un groupe qui s’appelle le " Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde " a tenu des réunions de méditation à la pleine lune au Centre National de la Fondation Carnégie de New York.

    Le Lucis Trust contrôle donc ce " Temple de la Compréhension " ainsi, qu’entre autres, l’O.T.O. ( qui à son centre à Berkeley en Californie et qui est impliqué dans des rites de magie noire) et la WICCA (Mouvement pratiquant la sorcellerie. L’une des sorcières principales est Mlle Starhawk, promotrice des rites de la Mère Terre).
    Quelques données sur la sorcellerie :


    En Europe, le centre de la Wicca se trouve à Worms, en Allemagne.
    A Berlin, sous le nom d’Eglise de Satan, l’O.T.O recrute activement pour des rites de magie noire.
    On estime le nombre de sorcières pratiquantes en Allemagne à plus de 85000.

    A la fin des années 90, en Italie, on estimait le nombre d’ " Opérateurs de l’occulte " ( de sorciers) à environ 100000. Dans la seule ville de Turin, on dénombrait aussi 40000 adorateurs de Satan, soit 5% de sa population.
    Ses chiffres sont suffisamment parlants pour mesurer l’ampleur du phénomène.

    Le Lucis Trust à aussi financé la Loge Unie des théosophes qui à eu, à son tour, une influence déterminante dans le … " Temple de la Compréhension " .

    Concrètement, et pour faire court, la F.M. coordonne le mouvement de prise de contrôle POLITIQUE du mondialisme ( d’où " l’utilité " de la sélection effectuée ) tandis que le Lucis Trust coordonne les mouvements du Nouvel Age (New Age) de prise de contrôle RELIGIEUX de ce même mondialisme ( d’où " l’utilité " d’un mouvement " ouvert " aux masses).
    Chacun à son rôle à jouer mais le tout est, bien entendu, coordonné puisque dépendant les uns des autres pour le même but : L’instauration d’un gouvernement mondiale d’essence Luciférienne. Ce qui ne veut pas dire pour autant que ces deux organismes sont les sommets de "l'opération". Et qu’on le croit ou pas ne change rien à la réalité, bien au contraire. On ne combat pas un danger mortel si on pense qu’il ne constitue pas un danger comme tel ! N’oublions pas que la plus grande victoire de Lucifer à été de faire croire qu’il n’existait pas.
    J’espère que ce court résumé vous aura intéressé.
    A plus.

    ReplyDelete
  4. Bonsoir Françoise,

    Lucifer signifie "Le Porteur de Lumière".
    Il fait chuter la Lumière dans la Matière.

    A ne pas confondre avec le Diable, dont une des grandes ruses, est en effet "de faire croire qu'il n'existe pas".

    Je me permets cette rectification, car c'est important.

    Bonne soirée,
    Sylvie

    ReplyDelete

Note: Only a member of this blog may post a comment.